Témoignages

Guillaume Motillon – BTSA APV

– quel a été ton parcours scolaire ?
J’ai réalisé une bonne partie de mon parcours scolaire au lycée agricole de Venours :
2006-2008 : baccalauréat scientifique option biologie-écologie
2008-2010 : BTSA TV
2010-2011 : classe de pré-licence 3 de Biologie générale
J’ai ensuite intégré l’école d’ingénieurs en agriculture Bordeaux Sciences Agro (ex-Enitab) en 2011. J’ai suivi ma formation d’ingénieur en apprentissage avec l’option « Reprise, création et gestion des entreprises agricoles » et été diplômé en 2014.
– pourquoi as tu fait un BTSA APV  ? Pourquoi Venours ?
J’ai choisi de réaliser un BTSA TV parce que je suis fils d’agriculteur, passionné d’agriculture et que, même si je souhaitais déjà intégrer une école d’ingénieur, je voulais d’abord obtenir un diplôme rapidement à la suite du bac. Le BTSA TV s’est imposé comme une évidence car il permettait d’acquérir de très bonnes connaissances techniques mais également des connaissances assez générales en biologie, en sciences, en économie et comptabilité. Enfin, étant donné que j’y avais déjà passé 3 années de la seconde à la terminale, j’ai choisi le lycée de Venours car j’y avais mes repères mais aussi  pour la qualité de l’enseignement.
– quelles compétences as tu développé via le BTSA APV ?
Le BTSA TV m’a permis d’acquérir de très bonnes compétences techniques qui me sont très utiles aujourd’hui que ce soit en production, en agronomie ou en pédologie.
– comment as tu vécu ta scolarité à Venours  ?
J’ai un très bon souvenir de toute ma scolarité à Venours pour la qualité de l’enseignement, le réseau d’amis développé et la proximité des enseignants et de toutes les équipes pédagogiques. Le lycée de Venours est un lycée à taille humaine qui permet à chaque élève de pouvoir s’épanouir et réussir.
– As tu poursuivi ta scolarité ? Si oui, merci de préciser.
J’ai effectivement poursuit ma scolarité à la suite de mon BTS par une pré-licence 3 de biologie générale au lycée de Venours qui était un cycle de remise à niveau dans toutes les matières scientifiques : biologie, biochimie, génétique, mathématique, physique, statistique, … Cette année a été très importante pour la suite de mes études car elle m’a permis de bien démarrer mon cycle de formation en école d’ingénieur. En effet, suite à cette pré-licence, j’ai réalisé une formation d’ingénieur en agriculture à Bordeaux Sciences Agro par apprentissage.
– que fais tu maintenant ? En quoi consiste ton travail ? Correspond t-il à tes attentes ?
Je suis aujourd’hui Chef de projet dans un bureau d’études et d’ingénierie en agriculture. Nous sommes spécialisés dans l’étude, la conception, le développement et le management d’exploitations agricoles à grande échelle à l’international. Mon métier correspond exactement à mes attentes tant par le niveau d’expertise requis que par la diversité de nos projets.
En complément, est-ce que le contenu de la formation te semble adapté aux exigences du marché de l’emploi / des entreprises ?
Le contenu théorique de la formation BTSA TV est complètement en adéquation avec les exigences du marché même s’il est très important de l’actualiser chaque année tant les évolutions du monde agricole sont rapides et nombreuses. Cependant, les diplômés de cette formation sont, à mon sens, pas assez opérationnel d’où  la nécessité d’accroitre le temps de présence en entreprise et de développer l’apprentissage.

Enregistrer

un ancien BTSA ACSE

– quel a été ton parcours scolaire ?
BEPA PA , BAC PRO PA (Montmorillon)
BTS PA ( Limoges)
BTS ACSE (Venours)
– pourquoi as tu fait un BTS ACSE ? Pourquoi Venours ?
Pour moi c’est un BTS complet qui comprend de l’analyse et de la technique nécessaire à l’approche des exploitations agricole.
– quelles compétences as tu développé via le BTS ACSE ?
L’analyse économique ainsi que l’approche global sur les exploitations.
– comment as tu vécu ta scolarité à Venours  ?
Très bonne ambiance dans l’établissement avec une équipe pédagogique très compétente ce qui facilite l’apprentissage dans les matières et la présentation à l’examen .
que fais tu maintenant ? En quoi consiste ton travail ? Correspond t-il à tes attentes ?
Désormais je suis technicien Bovin Viande à la chambre d’agriculture de la Vienne. Pour l’instant poursuivre comme ça.

Enregistrer

Camille C, étudiante en BTSA TC promo 2014-2016

– quel a été ton parcours scolaire ?
Bac production animale
BTSA Technico Commercial Agrofournitures
Licence professionnelle Responsable Commerciale Agrofournitures
– pourquoi as tu fait un BTSA TC ?
Au départ je voulais m’installer en exploitation caprine ou être salariée, puis je me suis rendu compte que je manquerais de contact avec le monde extérieur. Malgré la possibilité de faire de la vente directe, j’avais besoin d’aider, de rendre service aux gens.
Pourquoi l’agriculture ?
L’agriculture parce-que j’ai besoin d’être au contact de la nature, je ne supporte pas de rester des journées entières renfermée. Depuis le collège j’ai toujours appréciée l’environnement.
– quelles compétences as tu développé via le BTSA TC ?
En BTSA TC j’ai développé :
– Les techniques de ventes
– La connaissance du marché agricole
– Les connaissances en technique
– comment as tu vécu ta scolarité à Venours  ?
Ma scolarité à Venours, était plutôt bénéfique, car cela ma donnée envie d’aller plus loin dans les études. J’en garde une très bonne expérience.
que fais tu maintenant ? En quoi consiste ton travail ? Correspond t-il à tes attentes ?
Aujourd’hui je suis en Licence Professionnelle RCAF (Responsable Commercial Agrofourniture) à côté de Versailles.
Et mon entreprise d’alternance, est Lhoist Agriculture (située à Pamproux). Je travaille chez un fournisseur d’amendements et fertilisants.
Mon travail consiste à redynamiser un secteur qui a été abandonné depuis plus de 6 mois.
Mon but est de fournir les coopératives et négoces (mes clients) en amendements et fertilisants, mais aussi de les former sur mes produits, où bien faire des tournées accompagnée avec eux. Cela correspond entièrement à ce que je voulais exercer.
J’ai connu cette entreprise pendant mon stage de BTSA TC. J’étais en négoce (VSN) et j’ai visité l’usine de Lhoist à Pamproux. C’est à ce moment que j’ai voulu rentrer chez ce fournisseur.
Aujourd’hui le BTSA TC m’aide à avoir les bases mais il n’est pas assez poussé. Il manque vraiment de l’expérience terrain. Les périodes de stages ne sont pas suffisantes.Selon moi nous n’avons pas assez d’expérience pour ce lancer dès la sortie de celui ci dans la vie active.
– Quel est ton éventuel projet professionnel ?
Être embauchée chez Lhoist pour le moment et après pourquoi ne pas gravir les échelons.

Enregistrer

Enregistrer

témoignagesPierre, Enguerrand, Théophile, Antoine, Julien, Cyprien et Judith ont entre 18 et 20 ans. Ils sont en BTS Acse (Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole) au lycée agricole Xavier-Bernard de Venours, à Rouillé. Une formation très pointue et technique au cours de laquelle les étudiants sont formés à la comptabilité, à la gestion ou à la fiscalité. « L’objectif est de leur donner toutes les clefs pour qu’ils soient maîtres chez eux », souligne Fabien Ius, le proviseur adjoint de l’établissement. L’accent est notamment mis sur l’aspect financier de la gestion de l’exploitation. « Aujourd’hui, un agriculteur, c’est un véritable chef d’entreprise », ajoute Pierre.

Lucides, tous dépeignent des situations moroses. Mais la plupart sont aussi enfants d’agriculteurs et ne se voient pas faire autre chose. Enguerrand, par exemple, sera la 6e génération d’agriculteurs. L’exploitation familiale, c’est le fruit du travail de leurs parents. C’est un patrimoine sentimental. Pour Judith, il n’est pas question que cela tombe entre les mains d’un inconnu. « On essaie d’y croire. C’est presque un rêve de s’installer sur l’exploitation familiale. »

La parole est donnée aux élèves de l’Agri Campus Poitiers Venours Venours.

Comme tous les ans, le lycée Xavier Bernard a recruté des jeunes de Rouillé et des environs parmi lesquels beaucoup de jeunes filles. Elles s’appellent : Clara, Eva, Sophie, Enora, Aude ou Zoé et nous leur avons demandé de nous parler de leur lycée. Paroles de filles !

Clara (2de générale) : « Grâce à l’heure d’accompagnement personnalisé, j’ai réussi à trouver des idées et donc mon orientation. J’ai connu le lycée par des amies, qui y sont allées. Pour moi, Venours a de nombreuses qualités : les sorties, des activités concrètes sur le terrain. Par exemple, les sorties au palais de Justice de Poitiers et aux jardins de Chaumont sur Loire sont de super idées. Il y a le CdR (centre de ressources), qui est là pour aider ceux qui veulent réviser, apprendre ou approfondir un cours. Les professeurs sont attentifs et prévenants. En tant qu’élèves, nous sommes très bien encadrés. »

Eva (2de générale) : « Le lycée propose avec l’association des élèves de nombreuses activités durant lesquelles les internes et les externes peuvent se retrouver. Des voyages sont organisés, je trouve ça très intéressant. J’aime particulièrement les séances de cinéma, qui sont proposées un lundi sur deux. »

2Sophie (2de générale) : « Je suis en seconde générale au lycée agricole Xavier Bernard de Venours. Je souhaite faire un bac scientifique pour devenir professeur des écoles, car j’ai toujours aimé le contact avec les enfants. J’ai connu cet établissement grâce à mon frère, qui y a été élève et qui a beaucoup apprécié les années passées dans ce lycée. C’est un lycée qui est à proximité de chez moi et où on peut faire un bac S. Selon moi, ce lycée possède plusieurs points forts, dont une équipe d’enseignants toujours là pour nous conseiller ou pour nous soutenir dans notre futur projet professionnel. »

Enora (2de générale) : « Les différents clubs présents au lycée sont un bon système pour faire du sport quand on ne peut pas rentrer chez nous et même prendre des cours de chant.

Aude (1re S) : « J’ai pour objectif d’être orthophoniste. Après mon bac scientifique, j’aimerais faire une classe préparatoire, afin de pouvoir passer le concours. C’est un établissement familial. Il y a un voyage tous les ans, en Angleterre ou en Espagne. Une classe européenne a été ouverte. C’est vraiment intéressant. »

Zoé (Terminale S) : « Je n’ai pas de projet professionnel précis mais je me dirige plus vers une filière artistique ou dans l’architecture paysagère. J’ai choisi ce lycée pour la proximité, mais aussi parce qu’il propose une filière S et qu’il y a de petits effectifs. J’apprécie le cadre du lycée, les activités sportives, notamment l’équitation, le voyage fait en début de terminale et l’ambiance conviviale dans les classes. »

3A la suite d’un concours de création de vidéos intitulé CulturAgri, les élèves de la classe de première STAV ont remporté un prix que le Crédit Mutuel de la Vienne est venu leur remettre au lycée Xavier Bernard.

Le thème des vidéos était « Les énergies de nos territoires », car ce concours national est soumis chaque année à tous les lycées volontaires.

Les élèves de cette classe du lycée Xavier Bernard ont proposé des parodies d’émissions télévisées dont l’une a été classée 5e au niveau régional.

Mme Delaunay et M. Gorge, chargés de clientèle agriculture au Crédit Mutuel, sont donc venus pour la remise d’un chèque d’une valeur de 500 € qui aidera au financement d’un voyage prévu pour cette classe en Irlande, en septembre prochain.